ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Politique de la ville

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Santé

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Accès aux droits

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Médiation

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Habitat

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Jeunesse

ACCÉDER AUX ACTIONS ET PROJETS

Organisation du cycle de qualification, projets d'appui, nouvelles publications...

+ de détails sur la thématique Participation

Projets “Médiation”

Le pôle “Ingénierie sociale” du CRPV Guyane a pour vocation d’accompagner les porteurs de projet de façon opérationnelle. Pour plusieurs de nos projets, cet accompagnement se déroule en deux temps :

  • Un temps de préfiguration pour réunir les parties prenantes, identifier les enjeux à traiter, et élaborer un projet commun.
  • Un temps d’expérimentation pour accompagner (suivre, animer la gouvernance, évaluer) la mise en œuvre opérationnelle du projet.

Ce fonctionnement met en évidence la démarche projet développée au sein du CRPV : se détacher des échéances à court terme pour appuyer et co-construire des outils et des dynamiques innovantes.

Le CRPV est une structure qui ne travaille pas directement avec du public et qui ne se situe pas au même niveau d’échéance que les décideurs politiques, même si son objet est d’appuyer les acteurs aux services des populations. Ce positionnement permet une prise de recul sur les thématiques mises en travail et la possibilité d’amorcer des réflexions de fond avant la mise en œuvre des actions. Ainsi, la méthodologie dans laquelle se situe le CRPV, se retrouve dans les démarches de médiations : qualification du réseau partenarial, animation des réseaux d’acteurs, préfiguration, mise en œuvre de l’action.

Projet de médiation sociale dans 4 quartiers prioritaires de Cayenne, Matoury, Rémire-Montjoly et Macouria

L’expérimentation de la médiation sociale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville a été déployée en 2014-2016. Le CRPV s’est positionné en tant que structure de suivi et d’évaluation de l’action en lien avec l’AKATIJ, structure porteuse de l’expérimentation.

Concrètement, l’orientation a été prise de constituer une équipe de médiation sociale (des binômes :  éducateurs spécialisés et médiateurs) agissant sur une zone spécifique de chacune des villes :  

  • Cabassou pour Cayenne : 344 logements SIGUY
  • Zénith pour Matoury : 138 logements SIGUY et 305 logements SEMSAMAR
  • Arc-en-Ciel pour Rémire-Montjoly : 102 logements SIGUY
  • Soula à Macouria depuis février 2016 : logements SIGUY et 416 logements SENSAMAR

Les équipes étaient mobilisées autour de 2 axes forts : la tranquillité publique et la cohésion sociale. Elles étaient présentes toute la semaine sur le terrain pour aller à la rencontre des habitants sur des temps non conventionnels, en soirée et en week-end.

Leurs missions étaient :

  • D’aller à la rencontre des habitants, dialoguer, communiquer
  • De repérer des problématiques et orienter
  • D’informer sur les droits et les devoirs
  • De créer du lien social
  • De favoriser une bonne gestion des conflits
  • De contribuer au respect des règles et des civilités
  • De sensibiliser à la citoyenneté

A l’issue de ces 26 mois d’expérimentation, il s’avérait nécessaire de rendre compte de l’utilité sociale de la médiation dans les quartiers afin de s’assurer de la pertinence du projet et de créer les conditions de sa pérennité

Ainsi, un rapport d’évaluation a été élaboré par le CRPV et l’AkATI’J. Ce rapport a été conçu comme un outil d’aide à la décision à destination de la structure de médiation sociale, des partenaires et des décideurs publics. Il visait à faciliter une appropriation collective des résultats de l’expérimentation, à mieux cibler et réorienter l’intervention si nécessaire.

Projet de médiation en milieu scolaire à Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni

L’année 2014 correspond à la phase de préfiguration :

  • Une mise en réseau des acteurs et rencontres partenariales, tout particulièrement avec les 2 collèges retenus : Paul Kapel à Cayenne et Albert Londres à Saint Laurent.
  • Formalisation du projet avec les établissements mais aussi avec le Rectorat de Guyane.
  • Une présentation du projet de préfiguration a été faite au sein des Comité d’Education à la Santé et Citoyenneté (C.E.S.C.) de chaque établissement.
  • Des temps de rencontre avec les responsables des dispositifs et des structures partenaires ont aussi été organisés.

Ces différentes rencontres ont permis de définir l’objectif central du projet de médiation: créer un dispositif innovant de médiation afin de renforcer la relation parents-école par la mise en place de de médiateurs au sein des 2 collèges.

Ces médiateurs auront alors pour missions:

  • Travailler le lien parents-école, en complémentarité de la vie scolaire, pour une action ciblée vers les familles les plus éloignées de l’école.
  • Mettre en place des actions conviviales pour donner envie à l’ensemble des parents de s’impliquer dans les établissements.
  • Créer ou renforcer le réseau partenarial dans et autour des établissements.

Au titre de l’année 2015, de nouvelles demandes de subvention ont été déposées dans le but de débuter l’action à la rentrée scolaire 2015/2016.

Projet de médiation en milieu scolaire dans les 6 communes de la Politique de la Ville en Guyane

Le Centre de Ressources Politique de la Ville de Guyane est le porteur en Guyane d’une expérimentation de médiation sociale en milieu scolaire, pilotée au niveau National par l’ANCT et le Réseau France Médiation.

Le dispositif « Médiateur à l’École » est un dispositif global de médiation sociale en milieu scolaire qui englobe les différentes formes de médiation sociale pouvant exister en milieu scolaire : médiation entre élèves, médiation par les pairs, médiation école-famille, médiation sociale aux abords des établissements, médiation dans les transports… Le principe est de toucher l’ensemble des parties prenantes du milieu scolaire (élèves, communauté éducative, parents) et d’agir sur et avec tous les acteurs présents dans l’environnement de l’élève et de l’établissement.

Les médiateurs en milieu scolaire travaillent autour de trois axes :

  • Axe 1 : Prévenir et lutter contre les conflits, les incivilités, les violences et le harcèlement
  • Axe 2 : Prévenir et lutter contre l’absentéisme et le décrochage scolaire/lien famille/quartier
  • Axe 3 : Développer les comportements citoyens et une culture du dialogue et de la Tolérance

L’intervention des médiateurs auprès des élèves, des familles et au sein des équipes de l’Éducation Nationale est qualifiée par l’ensemble des acteurs comme un “maillon essentiel” permettant d’agir sur les enjeux d’éducation et plus largement sur les questions de parentalité, du mieux-vivre ensemble et du climat scolaire.

Suite à une évaluation positive de ce mode d’intervention auprès des élèves, le dispositif connaît un fort développement sur les 6 communes de la politique de la ville :

  • Année scolaire 2017-2020 : 6 médiateurs formés, 12 établissements scolaires
  • Année scolaire 2018-2019 : 12 médiateurs formés, 24 établissements scolaires
  • Année scolaire 2019-2020 : 17 Médiateurs formés, 34 établissements scolaire

De fait, les communes de Rémire-Montjoly, Macouria, Saint Laurent du Maroni bénéficient d’une couverture totale du dispositif sur ses collèges depuis la rentrée scolaire de septembre 2019.

Fort de ce développement d’action de médiation répondant aux problématiques du contexte scolaire guyanais, le Préfet de la Région Guyane a souhaité une couverture totale des collèges en Rep+ se situant dans la politique de la ville pour l’année scolaire 2020-2021.

En septembre 2020, ce seront donc 24 médiateurs qui interviendront au sein de 45 établissements scolaires. Certains collèges connaitront un renforcement du dispositif avec l’affectation d’un binôme de médiateurs. Ce renforcement permettra une intensification du travail concernant le lien école-famille, le climat scolaire, l’absentéisme et le décrochage sur des sites fortement touchés par ces problématiques

Lire : L’historique du projet

Plan d’accompagnement à la professionnalisation des adultes relais de Guyane

En corrélation avec la fonction ressource et la montée en compétences des acteurs sur les questions de médiation et d’ingénierie sociale, le CRPV se positionne fin 2019 sur l’accompagnement à la professionnalisation des adultes relais de Guyane en fin de parcours et/ou en contrat de plus de 6 mois.

L’enjeu du développement des champs d’action de médiation sur le territoire par le biais de postes adultes relais, est intrinsèquement lié à celui de leur accompagnement quant à une professionnalisation de leurs pratiques, d’une part par la formation initiale et d’autre part, par un accompagnement à l’évolution et la mobilité professionnelle des adultes relais.

Par ailleurs, si la formation initiale permet l’acquisition d’un socle de compétences, sa mise en exercice se doit d’être appuyée par un encadrement et un accompagnement de proximité. Cet encadrement doit permettre aux médiateurs de conjuguer concepts et pratiques.

Ainsi la mise en œuvre du dispositif de professionnalisation des adultes relais de Guyane se décline autour de 3 axes :

  •  Un accompagnement collectif à travers la qualification professionnelle
  •  Un accompagnement individuel à la mobilité professionnelle
  •  la création d’un réseau d’adultes-relais et encadrants

Le déploiement de ce plan nous permettra d’accompagner le territoire Guyanais dans sa montée en compétences sur les questions de médiation afin de confirmer les contours de l’identité professionnelle des médiateurs, et de préserver un cadre efficace d’intervention sociale au bénéfice des personnes en situations difficiles résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Au-delà de ces questions spécifiquement liées à l’accompagnement des AR, ce plan nous paraît être également une opportunité pour travailler avec le territoire sur le développement :

  • De l’offre de formation en médiation au niveau local (en travaillant sur une ingénierie de formation adaptée au contexte Guyanais) et aux particularités du dispositif adultes-relais
  • De l’attractivité des postes « d’adultes -relais » pour la Guyane
  • D’un maillage territorial sur les questions de médiation sociale

La phase opérationnelle du plan d’accompagnement est prévue pour une durée de 18 mois sur les 6 communes de la politique de la ville.